5 questions posées à Pierre Brechard Président du groupe NOEMYS & Membre du Board du Club by THCC


Comment vivez vous la crise COVID depuis le début 2020 ?

Après une période de forte incertitude, nous avons pu bénéficier en France de mesures nous permettant de mettre nos équipes en sécurité et de sauvegarder les forces vives du Groupe et sa capacité à se relancer au moment opportun, cela a été le cas dès l’été 2020 puis à nouveau au printemps 2021 après les interruptions dues au 2eme et 3eme confinement. Aujourd’hui nous sommes en attente de voir comment le marché va réagir à la rentrée et si l’activité du Tourisme d’Affaire va reprendre et se stabiliser après un été 2021 plutôt dynamique.

Quelles actions avez-vous mis en place depuis 2020 au sein de vos établissements / votre groupe ?

En premier lieu notre préoccupation a été de sécuriser les équipes et le sites, puis nous avons rapidement, dès les mois d’avril-mai 2020, mis en place des sessions de formation à l’attention de toutes nos équipes commerciales et opérationnelles. Ce premier programme de formation prévu pour améliorer la qualité de notre prestation accueil et de viser à l’excellence a notamment permis de maintenir nos équipes en action, il a été suivi d’une seconde session à l’automne 2020 pour consolider les acquis. Puis nous avons finalisé notre plan de formation Respect – Bienveillance, plan de formation quinquennal avec un investissement de près de 1M€ visant à former toutes nos équipes, administratives, commerciales et opérationnelles à adopter les bons gestes afin d’optimiser nos impacts environnementaux de façon sérieuse et pérenne. Nous avons également, comme beaucoup de nos confrères, fait labelisé, par un organisme indépendant (l’APAVE) nos procédures sanitaires, nous avons d’ailleurs renouvelé ce label en 2021.

Comment voyez vous l'avenir de l'hôtellerie ?

L’hôtellerie de demain devra s’inscrire dans une démarche impérative de Développement Durable, elle devra se digitaliser et ne fera pas l’économie des investissements pour rénover son parc, ceux d’entre nous qui ne satisferons pas à ces impératifs ne seront pas armés pour être efficace sur le marché et sur notre économie, mais rien de tout cela ne sera possible si nous ne remettons pas l’humain au cœur de nos préoccupations, nous sommes un métier de services, un métier d’hommes et de femmes, tant pour nos équipes que pour nos clients ; et nous devons nous recentrer pour replacer l’Humain au centre de nos activités.

Selon vous quelles sont les 3 difficultés/challenges que l'hospitalité va rencontrer?

Les 3 défis majeurs seront

  1. la prise en compte des impacts environnementaux de nos activités avec de gros investissements à réaliser et des aides et/ou subvention pas toujours simples à obtenir

  2. la digitalisation et la modernisation de nos process dans un métiers principalement exercé en France par des indépendants de petite taille en réalité

  3. le recrutement de nos équipes et la valorisation de leur travail, alors même que nous savons tous que nous n’avons pas une grande marge de manœuvre pour améliorer les rémunérations de nos collaborateurs et collaboratrices, il va nous falloir leur apporter autre chose et les motiver ainsi que les fidéliser par d’autres moyens. Bien entendu il n’y a pas d’ordre entre ces 3 priorités, elles seront toutes à traiter avec une importance égale de chacune

Pour vous, quel est l'intérêt pour un hôtelier de rejoindre le THCC ?

THCC nous apporte la force d’une communauté et d’un réseau de professionnels sans pour autant nous imposer de standard ce qui nous permet de préserver notre identité tout en bénéficiant de la force du nombre. Au delà de ce principe de base, THCC nous accompagne dans la majeure partie de nos problématiques grâce à l’intervention d’expert (interne ou externe) susceptible de nous aider à résoudre et à traiter un point particulier ou à nous améliorer dans un domaine spécifique.


Merci Pierre de votre investissement à nos côtés !


Découvrez notre Club et rejoignez-nous !

100 vues0 commentaire